Quel a été le point de départ de votre réflexion pour le shooting de la nouvelle collection LYE* ?

Claire Sautes : Les bijoux! Cette collection est assez puissante, les chaînes, les bagues carrées, cela a immédiatement évoqué pour moi l’image d’une femme forte et moderne.

Vous proposez deux images féminines en apparence opposées. Une première très urbaine, hip-hop; une seconde hyper féminine, proche des codes de la bourgeoisie. Quel a été le fil conducteur?

Claire Sautes : Il me semblait important de couvrir un large spectre et de ne pas réduire les clientes LYE* à une seule image. L’univers du hip-hop me tient à coeur, non seulement parce que j’aime cette musique, mais aussi parce qu’il est graphiquement percutant. Quant aux autres looks, pour moi ils ne sont pas si éloignés, leurs référentiels sont plus cinématographiques, ce qui était important pour la créatrice Elsa Robichez. En fin de compte, ces images parlent de la femme à différents moments de sa vie ou de sa journée. Je voulais garder ma ligne directrice pour cette collection: une femme cultivée, libre et piquante, qui ne se prend pas trop au sérieux tout en étant sexy.